Le golf sur le green

Le « green» (trad. : vert) est la surface du terrain (500 mètres carrés environ) qui termine chaque trou. Cette partie est généralement ensemencée d’une herbe spéciale (Bermuda, ray, etc.) coupée très rase (2 à 3 mm de hauteur). Son extrême densité donne au sol cet aspect très vert caractéristique.Tous les soins sont apportés à cette surface, afin qu’elle soit la plus lisse possible, pour favoriser le roulement de la balle. Sur le green on utilise habituellement un « Putter» (pron. : peuteur), un club à face verticale et lisse avec lequel on exécute des putts (pron. peut(e», coups qui font rouler la balle, pour la faire « entrer» (c’est le terme officiel) dans le trou, enjeu suprême du golf.

Ce trou creusé dans la surface du green a un diamètre de 108 mm pour une profondeur de 102 mm. Il est généralement protégé par un revêtement intérieur, un cylindre de plastique par exemple, dont le bord supérieur est inférieur d’au moins 2,5 cm de la surface du green. Une balle qui vient buter le bord du trou ne risque pas de rebondir sur la surface artificielle du revêtement. Par ailleurs, parce que les piétinements successifs des joueurs détériorent à la longue la surface du green, il est impératif de répartir cette usure normale sur toute la surface. Aussi change-t-on régulièrement la position du trou sur le green tout au long d’une saison. Ce simple changement de position qui permet donc de conserver en parfait état le green, est aussi utilisé pour rendre plus ou moins aisé la réalisation du Par.

On utilise un drapeau pour signaler la position du trou sur le green. C’est un fanion de couleur blanche ou jaune pour les 9 premiers trous et de couleur rouge pour les 9 derniers. Chaque fanion porte le nO du trou auquel il correspond. Ce drapeau fixé sur une hampe est planté dans le trou et indique la position de celui-ci sur le green.

On trouve aussi parfois, une boule de plastique qui peut être fixée à différentes hauteurs sur la hampe. La hauteur où se trouve cette boule, indique la distance plus ou moins longue qui sépare le trou du bord avant du green. Au moment de putter on retire le drapeau du trou. On veille alors à le poser délicatement afin de ne pas détériorer la surface du green.
Si une balle heurte la hampe du drapeau, sans pour autant entrer dans le trou, il faut jouer un nouveau coup de l’endroit où la balle s’est définitivement arrêtée. En revanche si une balle touche la hampe du drapeau et entre dans le trou, le coup est considéré comme valable.
Aux abords des greens, les petits panneaux que l’on rencontre portent cette inscription : « relevez vos pitches ».

A l’aide d’un relève-pitch, ou d’un tee, on reconstitue la surface du green telle qu’elle était, avant que la balle, en retombant, ne la marque de son pitch. Un autre usage en vigueur oblige le joueur à « marquer sa balle ».
Sur n’importe quelle partie du terrain, mais généralement sur les greens, si une balle en attente constitue une gêne pour le jeu d’un autre concurrent, on la retire momentanément en l’ayant au préalable marquée. Pour ce faire, avant de retirer sa balle, on place une pastille (une marque) sur le sol, à l’arrière immédiat de la balle par rapport au drapeau. On retire alors la balle. Quand le moment est venu de jouer à nouveau, on replace la balle devant sa marque qu’on retire alors. La balle est à nouveau prête pour être jouée.
Enfin un dernier événement insolite mérite quelques lignes : le « Rub of the green» (trad. intervention fortuite). Si une balle en mouvement est accidentellement déviée ou arrêtée c’est un «rub of the green ». On joue alors simplement la balle là où elle se trouve.
Mais ce « rub of the green» a lieu la plupart du temps sur les greens, quand une balle vient en heurter une autre. Ceci n’arrive bien sûr jamais en compétition, puisque les joueurs relèvent et marquent leur balle.
Les balles sont jouées telles qu’elles sont après le choc. Cependant une sympathique tradition oblige celui qui touche avec sa balle celle d’un autre partenaire de jeu, à offrir les rafraîchissements au bar du club-house lors du 19′ trou.

On a fini de jouer le trou. Le drapeau est à nouveau à sa place. On dégage rapidement le green pour permettre aux parties suivantes de jouer.
Et on attendra d’être arrivé au départ suivant pour remplir la carte de score. Le joueur ayant réalisé le meilleur score reçoit alors l’ « honneur» de jouer en premier le nouveau trou.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de