Les chaussures de golf

Le port des chaussures de golf n’est pas une coquetterie, mais une réelle nécessité, liée aux exigences de l’activité que l’on peut résumer en 4 points.

D’abord, un joueur parcourt environ 10 km sur un 18 trous. Il lui faut donc une chaussure de marche, confortable, respectueuse de l’anatomie du pied et de la méca¬nique de la marche. Ensuite, le swing est un mouvement finalement d’une assez grande violence, qui nécessite des appuis au sol très solides. La semelle des chaussures comporte à cet effet, des « clous» (en anglais: « spikes », prononciation: spaïks) ou des crampons.

D’autre part, lors du swing, le pied à l’intérieur de la chaussure est à la fois soumis, mais aussi à l’origine de nombreux mouvements de translations et de rotations. Un pied solidement maintenu dans la chaussure est une condition essentielle pour le bon déroulement du swing.
Enfin, le golf étant un sport « tous-temps », les chaussures doivent être non seulement imperméables, mais aussi étanches. C’est l’utilité de la petite bavette (en anglais: « kiltie » traduction: petit kilt), caractéristique des chaussures de golf: celle-ci protège à la fois les lacets et assure l’étanchéité au niveau du laçage.

Il existe deux grands types de chaussures de golf: les « classiques », en cuir, semelles à clous ou à crampons; les « caoutchoucs» à semelles cloutées, en forme de chaussures « classiques» ou de bottes. Pour guider son choix, on pourra s’appuyer sur ces quelques réflexions: – les« classiques» bas de gamme ont des qualités de cuir et de finition trop approximatives pour assurer longtemps une bonne étanchéité. – les cuirs demandent un entretien rigoureux. les « caoutchoucs» doivent être portés avec des chaussettes « pure laine» quelle que soit l’époque, pour contrecarrer l’échauffement des pieds dû au manque d’aération.

En revanche ces chaussures ne nécessitent aucun entretien et sont d’une étanchéité parfaite. – le pied n’est pas suffisamment maintenu dans des bottes. – pour assurer une bonne stabilité, les crampons ne sont pas aussi efficaces que les clous.

En conclusion, on choisira plutôt des chaussures de forme« classique », à semelles cloutées, en caoutchouc, gare-tex, ou en cuir de bonne facture.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de