Le Practice de Golf

Le practice est une zone d’entraînement attenante au parcours, où chacun devrait aller pour s’échauffer avant de partir sur le parcours. Lieu privilégié de mise au point du swing, on s’y entraîne sur de petits tapis (pour protéger le sol des nombreux essais … manqués !). Des distributeurs de balles sont mis à la disposition des joueurs. C’est là que les professeurs donnent leurs leçons. Le silence y est de rigueur afin de protéger la concentration de ceux qui s’entraînent.

Le Putting-Green

Le «putting-green », est le complément du practice pour les coups joués au putter. C’est un green d’entraînement en général de 800 m’où sont placés 9 trous (parfois 18) distants de quelques mètres les uns des autres.
On prend ainsi connaissance des caractéristiques des greens que l’on rencontrera sur le parcours, car les qualités de roulement peuvent différer largement d’un golf à un autre.

Le Pro Shop

Dernière précaution avant de partir, faire une provision de balles au « pro-shop », le magasin du « Pro ». Dans un golf, « le pro » c’est le nom amical donné au professeur de golf; à celui qui a fait du golf son métier, qui a la chance de vivre sa passion et de vivre de sa passion. Le « pro » sait tout faire! Enseigner, bien sûr; initier les débutants, perfectionner les autres, guider les meilleurs sur les chemins de la compétition. Mais aussi, conseiller le matériel le plus adapté aux besoins de chacun, adapter ou réparer les clubs, etc. En résumé, et pour plagier les contes pour enfants, le « pro », c’est le grillon du foyer: quand il chante, le club est de qualité.
Le pro-shop est donc sa boutique. On peut y louer un chariot, des clubs, acheter des balles, s’y procurer tout le matériel nécessaire, avec en plus, ses conseils avisés. Les prix pratiqués sont bien souvent inférieurs à ceux des « magasins de ville ».
Mais, surtout, on y trouve du matériel d’occasion. Il est généralement d’excellente qualité et à des prix réellement très compétitifs. C’est souvent un matériel laissé à l’abandon au bout de 6 mois par quelques grincheux impatients, incapables de s’amuser à leur niveau de compétence, trop pressés par le désir de vaincre.

Caddie et Green-Keeper

Enfin cette présentation serait incomplète sans l’évocation de deux figures du golf, le  “green-keeper” et le “caddie” . Le caddie n’est pas, contrairement aux idées reçues et autres clichés, un personnage subalterne confiné au rôle de porteur de sac de quelques joueurs en quête de distinction sociale. C’est d’abord un expert en golf, qui connaît par cœur le parcours sur lequel il travaille. Il sait faire profiter de ses connaissances et de son expérience.
En tournoi, on a l’habitude de dire que le caddie est au professionnel, ce que le copilote est au pilote de rallye automobile. Au cours de repérages précédant la compétition, le caddie en compagnie de son professionnel, a consigné tous les aléas du terrain, toutes les distances, tous les renseignements qui guideront, le jour de la compétition, le choix du bon club, au bon moment.
Le « green-keeper » (trad. gardien des greens) est la personne qualifiée, responsable de l’entretien du parcours et du matériel afférent. Son rôle est devenu de plus en plus important au fil des années. Compétent et responsable en matière d’arrosage et de traitements des sols, il est celui qui cristallise les espoirs des golfeurs de jouer dans une nature luxuriante, mais aussi les inquiétudes des écologistes soucieux de protection de l’environnement.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de