Comment éviter un overswing

Ce sont surtout les golfeuses qui connaissent des problèmes d’overswing – et tiennent le manche de leur club bien au-delà de l’horizontale au sommet du backswing. Cela peut se produire chez un joueur très souple (et lui causer quelques ennuis), ou à cause d’un grip manquant de fermeté, d’un bras gauche trop plié ou d’un armement trop tardif du poignet. Quelle qu’en soit la raison, on perd généralement de la puissance et on a tendance à frapper derrière la balle.

Le joueur amateur fera souvent un overswing en essayant de copier les professionnels, confondant ainsi l’apparence et le feeling. En général, ces derniers paraissent avoir un backswing très large, avec les poignets armés à la hauteur de leur hanche ou de leur taille. Le golfeur amateur imite alors ce qu’il croit voir et, du coup, il fait son backswing à la hauteur de sa taille parce qu’il pense que c’est ce qui convient, avant que ses mains n’entrent en action. Il arme trop tard ses poignets lors de son swing, quand ses bras sont au-dessus de sa tête, et que l’inclinaison de ses mains et de ses poignets est incorrecte.

En réalité, le professionnel commence à bouger ses mains au tout début du take away, et ses poignets ne s’arment que lorsque ses bras démarrent le swing, avant même que l’on ait conscience de leur mouvement. (Le golfeur à qui on a expliqué qu’il arme les poignets trop tôt ne réussira probablement pas à tourner les bras vers l’arrière au moment où ces poignets s’arment – ce ne sont pas ceux-ci qui bougent trop tôt, mais les bras qui bougent trop tard).

Voici un bon exercice pour raccourcir le swing: entraînez-vous avec un fer n06 ou n07, armez les poignets dès que possible lors de l’élan (et de la traversée) en racourcissant le mouvement pour un solide coup penché. En générai, le joueur est surpris par la longueur et la force auxquelles il parvient, et il peut graduellement adapter cette sensation à des clubs plus longs.

Corriger le bloquage de la jambe droite

Les épaules et, à un degré moindre, les hanches, doivent pivoter pour donner leur direction correcte à l’élan et au retour. Les joueurs qui ont besoin d’un large mouvement des hanches, particulièrement les hommes d’un certain âge et les femmes, risquent de voir leur jambe droite se raidir
et leurs genoux se verrouiller. En général, leurs jambes se bloquent dès le début de la descente. Pour remédier à cela il faut d’abord que les pieds aient une position correcte à l’adresse. Ils doivent être à l’aplomb des épaules et les pointes ouvertes. Cela signifie que le pivot de la hanche et de la jambe est plus facilement inclus dans la largeur du stance, et qu’il ne s’appuie pas sur l’extérieur du pied droit.

Le poids du corps doit porter vers l’intérieur du pied droit, et il faut sentir sa pression lors de ce transfert, pendant l’élan. Un exercice permet de mieux maîtriser ce mouvement: tenez-vous debout avec une balle de golf ou un manche de club sous l’extérieur du pied droit à l’adresse, en appuyant sur l’intérieur du pied. Pivotez et swingez jusqu’au sommet du backswing en sentant le poids se porter vers le côté droit, mais en ayant toujours conscience de la pression sur l’intérieur du pied. En général le feeling de cette position d’appui sur l’intérieur du pied, allié à un pivot, empêche le pied droit de se bloquer et maintient le genou fléchi, prêt à avancer au travers de la balle au moment de l’impact.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de