Corriger un socket

La frappe avec le talon du club (ou socket), où la balle part du bas du manche, est l’un des coups les plus dévastateurs du golf. Les joueurs de haut handicap, qui sont coutumiers de la chose, ne savent pas si la balle a été frappée avec la pointe ou le talon du club. De toute façon, dans les deux cas, elle part vers la droite, et même si le feeling n’a absolument rien à voir, les joueurs, eux, ne font pas forcément la différence entre les deux.

Pourtant, il convient avant tout de savoir quel coup on a fait. Il y a une façon simple de vérifier le contact, et même de commencer à le corriger: prenez l’adresse de la balle en plaçant une autre balle ou un tee à quelques centimètres à l’extérieur de celle qui doit être jouée. Il y a toutes les chances pour que le golfeur qui fait un socket descende le club envoyant celle qui est à l’extérieur mieux que l’autre. Dans bien des cas, ce contrôle est suffisant pour résoudre la difficulté, en même temps que l’on se concentre sur la bonne trajectoire du chemin de son club.

Le socket est une faute assez commune et dès que l’on en a commis quelques uns, le problème a tendance à empirer. Il y a diverses causes, mais le joueur a intérêt à étudier le contact dès le début. Le socket peut venir simplement de ce que le joueur swingue le manche du club – qui est, en effet, une extension de ses bras – au lieu de la tête du club, prolongement du manche. Le golfeur aura intérêt à s’entraîner avec beaucoup de sérieux à frapper la balle de la pointe, et même à se positionner devant la balle, puis à manquer délibérément son downswing vers l’intérieur pour se faire une idée (et contrôler) le chemin pris par la tête du club.

En général, les joueurs font un socket à cause d’un mauvais équilibre jusqu’à l’impact; ils tombent en avant sur la pointe des pieds et descendent ainsi leur club trop loin de ceuxci. Ils font souvent l’erreur, en effet, de se tenir trop loin de la balle et de tomber en avant; ce n’est pas, comme beaucoup le supposent, qu’ils restent le corps droit trop près d’elle. On peut remédier facilement à ce socket avec un bon équilibre lors du finish – le poids du corps portant sur le talon du pied gauche jusqu’à l’impact – et en travaillant l’exercice avec les deux balles décrit ci-dessus.
Les joueurs qui font un socket à cause d’un mauvais équilibre ont tendance, avec un bois, à frapper du talon du club – ce qui donne un résultat désastreux et bizarre: un départ de balle directement vers la gauche. Là encore, le débutant ne comprend pas nécessairement pourquoi les fers tirent vers la droite et les bois vers la gauche.

Coup de la pointe

Frapper la balle de la pointe est moins courant que de la frapper du talon, mais que la balle parte de l’extrémité du club peut se révéler tout aussi dévastateur … Voici un bon exercice pour essayer de régler ce problème: placez un tee à un centimètre environ à l’extérieur de la balle, en gardant à l’esprit que si on la frappe avec le milieu du club, on touchera le tee en même temps. En positionnant soigneusement le tee, il est facile de bien comprendre ce qui se passe jusqu’à l’impact. Les joueurs qui prennent la balle de la pointe, et en tout cas ceux qui ont une tendance au socket, font ces fautes lorsqu’ils s’entraînent au swing tout comme lorsqu’ils tapent la balle. On les entendra s’exclamer “j’y arrive sans la balle !” et pourtant l’erreur de ces quelques centimètres au moment de l’ impact sera évidente. Cette faute ressemble beaucoup au coup sur le sommet de la balle, avec une tendance à tirer les bras vers l’intérieur et vers le haut jusqu’à l’impact, au lieu de les allonger.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de